Certification RedHat RHCSA

Je viens de passer la certification RHCSA (RedHat Certified System Administrator). Voici mes quelques impressions sur cet examen.

RedHat

Logistique de l’examen (lieu/date)

J’avais déjà passé les certifications de la Linux Foundation : LFCS et LFCE (sur la distribution Ubuntu).

J’avais notamment apprécié la simplicité de la logistique : on peut passer les examens de chez soi (ou d’où on veut), et quasiment quand on veut. Chez RedHat, ça a été plus compliqué.

D’abord, les examens ne se passent que dans des centres agréés (sauf à être dans une entreprise qui veut faire certifier n salariés, auquel cas ça peut apparemment s’organiser sur place). Habitant en province, j’ai commencé par essayer de m’inscrire dans un centre près de chez moi.

D’après le site web de Redhat, il était possible de le faire chez Hinnoya, à Lyon. Je les ai contactés, puis relancés plusieurs fois (par téléphone et par email) : impossible d’avoir une quelconque réponse (à part de la standardiste qui m’assurait qu’un commercial me rappellerait dans les plus brefs délais…).

J’ai appris par la suite que les dates d’examen en province étaient de toutes façons souvent annulées (par manque de candidats), et elles ne sont apparemment plus proposées du tout.

Bref, j’ai donc dû faire l’aller/retour à Paris pour passer l’examen.

Autre subtilité : il est possible de passer l’examen en étant surveillé par une webcam (comme avec la Linux Foundation) : c’est ce qu’ils appellent le mode « kiosk ». Mais ça se fait quand même sur Paris uniquement… Et il est impératif de choisir à l’inscription entre les modes « kiosk » et « non-kiosk » (impossible de basculer d’une formule à l’autre après coup).

Préparation

Les candidats qui passaient l’examen avec moi avaient suivi des formations RedHat pour le préparer : il semble rare de se présenter comme moi à l’examen en s’étant formé tout seul.

Quelques sites m’ont été utiles pour me préparer, notamment :

Merci à leurs auteurs respectifs : il s’agit de supports précieux pour se préparer à l’examen.

Dans tous les cas, pratiquer est indispensable pour être prêt. Pour le faire de chez soi (et/ou sans licence RedHat), la distribution CentOS est parfaite.

Contenu de l’examen

Il y a des clauses de confidentialité sur l’examen : je ne pourrai donc pas en parler précisément.

Il y a des exercices à réaliser sur une machine dédiée, tournant sous RedHat Enterprise Linux.

Les exercices étaient bien conformes aux objectifs listés sur http://www.redhat.com/en/services/training/ex200-red-hat-certified-system-administrator-rhcsa-exam.

Si vous vous préparez seul, je vous invite à bien lire en détail ce qui est écrit sur le site certdepot.net : ça permet de se faire une idée plus précise de ce que RedHat entend derrière chaque intitulé d’objectif.

J’ai trouvé les exercices proches de la réalité du terrain, comme pour les examens de la Linux Foundation (à une exception près, un grand merci au site certdepot.net qui m’a poussé à travailler ce point).

Résultat

Il fallait 210 points sur 300 pour réussir l’examen.

Je l’ai eu avec … 300 points (et je suis fier :-) )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *