Déploiement de Firefox en entreprise (partie 3)

Suite aux deux premiers articles (ici et ), voici quelques compléments sur le déploiement de Firefox.

Configuration multi-langue

Il est possible de déployer un seul « package » Firefox, qui soit utilisable en plusieurs langues. Cela peut simplifier le déploiement dans un contexte international.

On peut en effet installer Firefox dans une langue donnée, puis lui ajouter des packs de langue.

Ensuite, on peut dire à Firefox de s’afficher dans la langue de l’utilisateur (en fonction du paramétrage linguistique de son système d’exploitation) :

Cf https://support.mozilla.org/fr/kb/use-firefox-interface-other-languages-language-pack.

Mes tests étaient concluants là-dessus mais, pour d’autres raisons, le packaging a finalement été fait par langue, donc je n’ai pas pu vérifier le comportement en production.

Environnement Citrix

Firefox fonctionne bien en environnement Citrix (en tous cas les versions ESR 31 et 38). A la fois dans les modes bureau publié, et VDI (et a priori aussi en application publiée).

Par contre, le driver graphique détecté par Firefox ne permet pas d’avoir d’accélération matérielle.

D’autre part, pour l’audio/vidéo HTML5, le décodage se fait sur le serveur Citrix (et non sur le client comme la technologie HDX de Citrix le permet dans certains cas). Cela peut générer d’importants flux réseau en plein écran, et des vidéos qui ne sont pas fluides (et/ou de qualité dégradée). Cela dit, même Internet Explorer ne le supporte pas (en HTML5) : il faut passer par Windows Media Player.

Configuration proxy et VPN F5

Nous avons configuré Firefox pour qu’il utilise la configuration proxy du système (c’est la valeur par défaut). Sur Windows, c’est la configuration proxy d’Internet Explorer.

Cette configuration est pilotée par un fichier .pac (centralisé pour les postes fixes, local pour les postes nomades), et prend en compte tous les cas de figure, y compris l’accès à travers un VPN.

Pourtant, nous avons eu des problèmes en utilisant le VPN F5 : Firefox n’utilisait pas le proxy .pac configuré, contrairement à IE et Chrome. J’ai créé https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=1218767.

Contournements possibles :

  • ajouter des clés de base de registre correspondant aux noms des connections VPN (voir sur bugzilla)
  • modifier l’autoconfig pour y déclarer manuellement le proxy pac (au lieu de le prendre dans la configuration du système). Une possibilité est de récupérer son adresse dans une variable d’environnement système.

Au final, on est partis sur la modification de l’autoconfig, qui nous a semblée bien plus sûre.

Et Microsoft Edge ?

Encore un nouveau moteur dans le navigateur par défaut de Microsoft, et disponible uniquement dans certaines versions de l’OS…

A quoi bon passer sur Edge quand on peut avoir dès maintenant (sur n’importe quelle version de Windows ET sur les autres OS) un moteur plus performant, et qu’on ne sera pas obligé de retester à la prochaine migration de Windows ?

Avenir d’IETab2 dans notre déploiement

Sur le site officiel d’IETab2, il n’est plus question que du plugin pour Chrome. J’ai posé la question de l’avenir du plugin pour Firefox. Réponse :

We are focused on the Chrome extension.  But we do still intend to maintain the IE Tab V2 extension for Firefox and fix any critical bugs.

En clair, le plugin sera maintenu, mais n’évoluera plus.

D’autre part, depuis Firefox 40, la méthode de déploiement automatique que j’utilisais pour IETab ne fonctionne plus. Ce n’est pas un bug, mais une volonté de Mozilla de supprimer cette fonctionnalité, car elle était utilisée pour diffuser des malwares. Plus d’info sur https://mike.kaply.com/2015/05/19/distributionbundles-directory-gone-in-firefox-40/. Il est néanmoins toujours possible d’installer une extension via autoconfig : il faut utiliser le contournement de Mike Kaply (lui demander par email : consulting@kaply.com). A noter que sa méthode permet de déployer l’extension, mais ne permet pas de déployer le plugin qui se trouve dans cette extension IETab. Pour déployer le plugin également, il faut en plus placer les dlls dans le répertoire browser/plugins.

Enfin, Mozilla prévoit plusieurs mesures pour sécuriser les extensions, notamment en dépréciant certaines technologies, et en introduisant de nouvelles APIs. Il me parait peu probable que l’éditeur d’IETab2 fasse le nécessaire pour l’adapter à tous ces changements.

Pour toutes ces raisons, il est probable qu’IETab disparaisse de nos déploiements, lors de la prochaine ESR (Firefox 45, ou peut-être la suivante). De toutes façons, le nombre de sites internes qui ont besoin du moteur d’IE s’est déjà beaucoup réduit.

État d’avancement

Firefox ESR est maintenant déployé sur tous les nouveaux postes de l’entreprise, et configuré comme navigateur par défaut.

Cela concerne quelques milliers de postes : à la fois en bureau publié, VDI Citrix ou poste physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *