Certification RHCE 8 (EX294) : Ansible sur RedHat 8

J’ai renouvelé ma certification RHCE en passant la nouvelle version de l’examen RHCE (EX294). Elle change complètement de contenu en portant quasi uniquement sur Ansible. Mais j’ai (à nouveau) eu beaucoup de difficultés d’organisation avec RedHat.

A propos d’Ansible

Je ne savais pas utiliser Ansible il y a 6 mois. Quand j’ai vu que RedHat axait la nouvelle version de sa certification RHCE sur cet outil, et que ma certif actuelle allait bientôt expirer, je me suis dit que c’était l’occasion.

Apprendre cette techno m’a permis de la mettre en place au travail pour des initialisations de VMs (Linux et Windows), de postes de dev, et pour des déploiements applicatifs.

Et ça m’a permis aussi de l’utiliser pour configurer l’OS et le monitoring/sauvegardes de mes serveurs Olinuxino A64 auto-hébergées, ainsi que le déploiement de tous mes applicatifs dessus. Ca change complètement la donne puisque les déploiements deviennent facilement reproductibles, et auto-documentés. J’ai ainsi mis en place des serveurs passifs très facilement (utiles en cas de plantage ou de maintenance sur une des machines). Je ferai probablement un article dédié à ça.

Je suis devenu un grand fan de cette techno. On peut commencer petit en ne l’utilisant que pour quelques tâches d’administrations (le côté agentless permet de ne pas être intrusif sur des machines existantes), puis on en met de plus en plus quand on voit la puissance et les possibilités.

L’idempotence, le support linux+windows et le mode « check » sont, de mon point de vue, des killer-features. Et il y a des modules tout prêt pour quasiment tout.

Préparation

Je me suis préparé en auto-formation uniquement (sur mon temps perso), en suivant essentiellement la documentation officielle d’Ansible, qui est très bien faite (à part quelques erreurs mineures que je leur ai fait corriger : https://github.com/ansible/ansible/pull/64891 et https://github.com/ansible/ansible/pull/65760).

Il y a aussi un Slack d’entraide qui m’a bien servi : https://redhat-certs.slack.com/messages/CHCHPRP1S. En particulier grâce au « practice exam » qui permet de s’entraîner (même s’il n’est pas parfait) : voir les messages épinglés de https://redhat-certs.slack.com/messages/CHDDTG4V6. Merci aux personnes qui animent ce Slack (@rdbreak et @Lisenet).

A noter qu’on peut maintenant créer des VMs RHEL gratuites tant qu’elles ne servent qu’à la préparation à l’examen (autant de VMs qu’on veut, pour peu qu’elles soient sur la même machine physique) : https://access.redhat.com/labs/registrationassistant/rhel8/?tech=subscription&service=rhsm&process=interactive&vdc=false&service_level=Self-Support&service_usage=Development%2FTest&service_role=Red%20Hat%20Enterprise%20Linux%20Server&select_system_purpose=1

J’ai aussi essayé les « hands-on labs » du cours correspondant de la Linux Academy (en utilisant les 7 jours gratuits), mais ai été un peu déçu. Si la console d’accès à distance marche très bien, les exercices eux-mêmes avaient plusieurs erreurs ou imprécisions. Et leur examen final m’a paru bien trop simple par rapport à la réalité. Je leur ai remonté toutes ces problématiques, et ils me disent qu’ils ont corrigé ou pris en compte (mais je n’ai plus moyen de vérifier).

Difficultés pour passer l’examen

Pour passer le précédent examen RedHat (RHCE sur RHEL7), j’avais eu beaucoup de problèmes. Cette fois-ci aussi, même si c’était d’autres problèmes. Le client/candidat subit toujours toutes les lourdeurs administratives de RedHat/IBM, qui ne se sont hélas pas améliorées.

TL;DR : il a fallu 6 mois à RedHat pour remplacer leur unique PC d’examen en mode « kiosk » à Lyon, donc mon examen n’a été confirmé que 3j avant la date où je devais le passer.

  • Inscription en juillet 2019, pour passer l’examen en mode kiosk, à Lyon, mi-janvier 2020
  • Fin octobre 2019 : j’ai un doute car Lyon n’est plus listé comme centre d’examen en mode kiosk. Ils me confirment que l’unique PC portable d’examen a disparu (volé ?) mi-août 2019, mais toujours pas remplacé. Explication : le PC vient de Chine (incroyable, non ?). Le remplacement étant en cours, l’interlocuteur dit qu’il me tiendra au courant, et que je l’appellerai début décembre si je n’ai pas de nouvelles. Contournements envisagés si besoin : passer l’examen à Paris, ou se raccrocher à un examen en mode classroom à Lyon
  • 04/12/2019 : difficile de joindre la personne du support training RedHat (Serge), et il reste peu de places disponibles sur Paris pour passer l’examen en janvier 2020
  • 09/12/2019 : Serge m’appelle, et me confirme que le PC portable est arrivé à Lyon, et qu’il sera configuré lundi 16/12/2019. Je lui demande la possibilité de passer vérifier que je peux m’y logger (au vu des problèmes que j’avais eus la dernière fois). J’en re-fais la demande par e-mail le 11/12/2019, en proposant d’y passer le 17/12/2019
  • 17/12/2019 : Pas de réponse, je relance
  • 19/12/2019 : Serge m’indique que le PC a été installé, mais qu’il y a un « problème de clavier »
  • 23/12/2019 : Après relance, Serge me dit de m’adresser à certification-team@redhat.com pour demander à tester le poste, ce que je fais immédiatement. Je comprends à ce moment-là que le remplacement est sous-traité à une autre entreprise.
  • 30/12/2019 : Le sous-traitant me répond qu’ils travaillent sur le problème de clavier, mais n’ont pas de date à me communiquer. Pas de réponse sur la possibilité de tester le poste
  • Vendredi 17/01/2020 vers 14h : RedHat me confirme que je pourrai passer l’examen, et m’inscrit le 20/01/2020. Évidemment, il est trop tard pour que je teste le PC avant l’examen
  • Lundi 20/01/2020 : Je passe l’examen. Un problème de clavier subsiste : impossible de faire la caractère ^ (on a systématiquement un « ç » à la place). Gênant, mais pas bloquant. J’arrive à faire tous les exercices en 3h, et passe l’heure qui reste à tout vérifier (playbooks/scripts, résultats, y compris après redémarrage des VMs). Je sors en étant persuadé d’avoir réussi. Le résultat tombe peu de temps après : score minable de 54 sur 300
  • Je demande à RedHat qu’ils vérifient ce score (via le formulaire de contact) : ils me confirment la note quelques jours après, mais sans plus d’explications. Serge demande une réduction pour repasser l’examen, sur le motif du délai très court que RedHat m’a laissé entre la confirmation de l’examen et la date de passage. Il l’obtient (merci à lui)
  • 28/01/2020 : je repasse l’examen. Même souci mineur de clavier. J’ai tout fini au bout de 2h environ, et eu le temps de réinitialiser toutes les VMs pour re-tester tous les playbooks. Résultat : 289 points sur 300. Ouf, ça me parait plus logique. Je ne peux pas détailler la raison de mon échec la semaine précédente (clause NDA oblige) : c’était certainement une simple ligne que je n’avais pas mise alors que RedHat l’attendait (et je trouve que la formulation n’était pas assez précise dans l’énoncé, mais bref…)

Pendant que je préparais l’examen, plusieurs candidats ont eu des doutes sur la notation de la partie « ad-hoc scripts » de l’examen EX294 :

… mais j’ai eu 100 % sur cette partie à chaque fois, et n’ai pas vu de piège. Il est possible que la formulation (ou le script de correction) de l’examen ait été corrigé avant que je passe l’examen.

2 réflexions sur « Certification RHCE 8 (EX294) : Ansible sur RedHat 8 »

  1. Bonjour,

    Je vais chercher à passer rhcsa et rhce a Paris, (merci pour les remarques c’est hyper constructif).
    Concernant le Rhcsa, la doc de system administraton rhel7 suffit-elle où faut il se prémunir d’autres choses avant ?

    1. Sur RHCSA, je ne sais pas. J’ai passé l’examen il y a 5 ans donc les choses ont pu changer depuis.
      Je conseille de poser la question sur le slack « redhat-certs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *