Forcer un repair fsck du filesystem root, à distance, sur un Olinuxino A64

Je décrivais dans un article précédent comment forcer un fsck au reboot d’un Olinuxino A20 (sous une version ancienne de Debian). J’ai eu récemment le même besoin sur un A64 sous Debian Buster, et il y a quelques adaptations à apporter

Pour forcer un fsck, la méthode n’a pas changé (« touch /forcefsck »). Ca lance la vérification du filesystem (formaté en ext4, en l’occurrence), mais ne fait pas les réparations potentiellement dangereuses. Et il n’est plus possible d’utiliser la même méthode qu’avant pour le forcer à le faire, simplement parce que le fichier /etc/default/rcS n’existe plus sous Debian Buster.

En cherchant un peu sur Internet, on trouve facilement qu’il faut passer un paramètre « fsck.repair=yes » en paramètre du kernel, et toutes les instructions pour le faire avec grub. Sauf que mes petites machines ARM n’utilisent pas grub comme bootloader, mais u-boot.

Sur Olinuxino A64, il suffit d’ajouter la ligne suivante dans /boot/uEnv.txt :

optargs=fsck.repair=yes

Puis rebooter.

Evidemment, forcer la réparation d’un filesystem endommagé n’est pas sans risque : assurez-vous d’avoir une sauvegarde avant de faire ça.

Dans mon cas, il s’agissait d’un serveur de PRA, qui avait probablement été redémarré un peu brutalement, et que je compte réinstaller d’ici peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *